ACCUEIL MISSIONS DU CABINET NOTRE ÉQUIPE PLAN D'ACCÈS SITES UTILES CONTACT



Bureau principal
CLM CONSEIL


2, Impasse Jean Chaubet
BP 75097
31 504 TOULOUSE Cedex 05
Tél. 05 61 34 73 00
Fax 05 61 34 73 01
clm.conseil@clm-conseil.fr

Bureau secondaire
ZI de la Pomme
Impasse de Becquerel
31 250 REVEL
Tél. 05 61 27 58 80







    ACTUALITÉS

Le Conseil d’analyse économique prône une réforme de la fiscalité des successions
Une note du Conseil d’analyse économique invite les pouvoirs publics à revoir l’assiette des droits de succession et à supprimer certaines niches fiscales.
 Conseil d’analyse économique - Repense l’héritage, décembre 2021  

Le Conseil d’analyse économique (CAE) vient de publier une note sur l’héritage en France. Une note qui montre que la part de la fortune héritée dans le patrimoine total représente désormais 60 %, contre 35 % au début des années 1970. Ce retour de l’héritage, extrêmement concentré, nourrit une dynamique de renforcement des inégalités patrimoniales fondées sur la naissance et dont l’ampleur est beaucoup plus élevée que les inégalités observées pour les revenus du travail. Afin de tenter de réduire ces inégalités patrimoniales, les auteurs de la note ont ainsi formulé plusieurs recommandations.

Amélioration du système d’information

D’abord, le Conseil d’analyse économique déplore le fait qu’il n’existe aujourd’hui aucune donnée fiable de la part de l’administration fiscale. Jusqu’en 2006, l’administration réalisait des enquêtes régulières afin de suivre l’évolution de la distribution (et de la taxation) des successions et des donations. Ce manque de données a des conséquences négatives et ne permet pas notamment de piloter correctement une politique fiscale sur la thématique de la transmission. Face à la complexité et à la multiplicité des dispositifs, la faible qualité de l’information fiscale serait également de nature à favoriser les abus. Le CAE appelle les pouvoirs publics à construire un véritable système d’information à la DGFiP sur la base des déclarations des notaires et des assureurs (sur le modèle de FICOVIE) et de constituer un registre de données anonymisées versées au Centre d’accès sécurisé aux données (CASD), de façon à améliorer la qualité de la statistique publique et permettre le développement de recherches indépendantes sur ces données fiscales.

Mise en place d’une politique de taxation sur le flux successoral total

Les inégalités de patrimoine total hérité tout au long de la vie sont fortes. Il a été observé que les plus riches héritiers bénéficient de multiples transmissions patrimoniales au cours de leur vie. Et comme chaque transmission est taxée séparément, il est possible, par le jeu des différents dispositifs fiscaux, d’optimiser ces transmissions. Bien que des mesures aient été prises par le passé pour tenter d’atténuer ce phénomène (réduction du délai de rappel fiscal et des abattements, progressivité des taux d’imposition…), ce sont finalement les plus petites transmissions qui ont été pénalisées.

Partant de ce constat, le Conseil d’analyse économique invite à la mise en place d’une assiette des droits fondée sur la somme des flux successoraux totaux perçus par un même individu tout au long de sa vie. Dans ce système, le taux d’imposition dépendrait uniquement de la valeur des héritages reçus, quelle que soit la façon dont le patrimoine a été transmis. Le Conseil donne un exemple concret : un héritier ayant bénéficié de trois donations de 100 000 euros au cours de sa vie, et d’un héritage de 200 000 euros de la part de chacun de ses deux parents, paye le même impôt que celui qui hérite de 700 000 euros d’un de ses parents uniquement. L’impôt sur l’héritage au cours de la vie offrirait donc la possibilité d’une redistribution des opportunités davantage ciblée et efficace.

Refonte de l’assiette des droits de succession

Toujours dans ce souci d’équilibre et d’équité, le Conseil d’analyse économique recommande de refondre l’assiette des droits de succession pour pouvoir in fine éliminer ou réformer certains dispositifs fiscaux. Sont visés principalement l’assurance-vie, le démembrement de propriété, le Pacte Dutreil et l’effacement des plus-values au moment du décès. Cette refonte serait également l’occasion de mettre en place des taux nominaux du barème plus bas mais réellement progressifs. Avec ces réformes, il serait possible de réduire les droits de succession pour 99 % de la population, tout en générant un surplus de recettes substantiel de 12 milliards d’euros.

Création d’une garantie de capital pour tous

Enfin, autre recommandation, garantir un capital pour tous. Ce dernier serait versé à la majorité afin de limiter les inégalités les plus extrêmes. Un versement opéré à 18 ou à 25 ans et qui pourrait représenter de 10 000 à 40 000 €. Ce capital permettrait, en partie, de lever les contraintes de crédit/liquidité qui affectent négativement l’accès à l’éducation, à l’investissement, au logement dans le bas de la distribution des héritages.

Article du 23/12/2021 - © Copyright Les Echos Publishing - 2021

haut de page




Actualités...

Les nouveaux plafonds des investissements locatifs sont publiés !
27/05/2022
Aides « coûts fixes » : les entreprises doivent rembourser un éventuel trop-perçu
27/05/2022
Vente d’une entreprise pour départ à la retraite et exonération des plus-values
25/05/2022
Rapport de la CNIL : hausse des contrôles et amendes record
25/05/2022
Engager un jeune dans le cadre d’un job d’été
25/05/2022
Du nouveau pour la protection sociale des non-salariés agricoles
24/05/2022
Les Français ont moins donné en 2021
24/05/2022
De nouvelles obligations et interdictions pour les commerçants
23/05/2022
Associations : comment fonctionne la franchise des impôts commerciaux ?
23/05/2022
Primes d’intéressement et exonération de cotisations sociales
23/05/2022
Frais d’avocat en cas de poursuites pénales du dirigeant : pas de déduction !
20/05/2022
Conjoint du chef d’entreprise : le modèle d’attestation sur l’honneur est modifié
19/05/2022
Les mandataires sociaux ont accès à la retraite progressive
19/05/2022
Plus de 33 500 sites 5G et 60 000 sites 4G autorisés par l’ANFR en France
19/05/2022
Prêts participatifs soutenus par l’État : prolongation jusqu’au 31 décembre 2023
18/05/2022
Cotisations sociales : les aides sont reconduites pour février 2022
18/05/2022
Une aide pour les entreprises grandes consommatrices de gaz et d’électricité
17/05/2022
Remboursement partiel de la TICPE et de la TICGN : la campagne 2022 est ouverte !
17/05/2022
Application du barème Macron : le débat est clos !
16/05/2022
De nouveaux dons des pouvoirs publics au profit des associations
16/05/2022
Taxe sur les surfaces commerciales : à verser avant le 15 juin 2022 !
16/05/2022
Crédit d’impôt innovation : une tolérance pour les entreprises en difficulté
12/05/2022
Choisir un bon mot de passe pour ses comptes internet
12/05/2022
Quand une clause de non-concurrence figure dans un pacte d’associés
11/05/2022
N’oubliez pas de déclarer vos comptes ouverts à l’étranger
11/05/2022
Bail rural : gare à la mention du domicile dans un congé pour reprise !
10/05/2022
CDD de remplacement : oui, mais pour un salarié déjà recruté !
10/05/2022
Entrepreneurs individuels : la dénomination à apposer sur vos documents professionnels
09/05/2022
Frais de déplacement des professionnels libéraux : quid des vélos électriques ?
09/05/2022
Une aide pour payer les cotisations sociales liées à l’embauche d’artistes
09/05/2022
Covid-19 : prolongation de l’aide « coûts fixes consolidation »
06/05/2022
Demande de recours hiérarchique au cours d’un contrôle fiscal
06/05/2022
Un cadre dirigeant doit participer à la définition de la stratégie de l’entreprise
05/05/2022
« Connecte ta boîte » en tuto
05/05/2022
Entrepreneurs individuels : de quoi sera composé votre patrimoine professionnel ?
04/05/2022
Pensez à demander l’application du taux AT/MP « fonctions support » !
04/05/2022
Aide à l’acquisition de matériels agricoles innovants
03/05/2022
BDESE : de nouvelles informations à intégrer pour les consultations du CSE
03/05/2022
Contrôle fiscal : informez l’administration d’un changement d’adresse !
02/05/2022
Comment gérer les frais des bénévoles ?
02/05/2022
Intéressement et participation : un paiement d’ici fin mai
02/05/2022
Droit de préemption du locataire commercial versus droit de préemption urbain
29/04/2022
Transmission d’une société : les conditions d’application du « Pacte Dutreil »
28/04/2022
Crédit d’impôt pour congé de l’exploitant agricole : quels justificatifs ?
28/04/2022
Contrats en alternance : des aides jusqu’à fin juin 2022
28/04/2022
Se former à la sécurité numérique
28/04/2022
Allocation d’activité partielle : quel est son montant minimal ?
27/04/2022
Politique de la ville : financement 2022 des associations nationales
26/04/2022
Exploitants agricoles : les dates de versement des aides Pac 2022
26/04/2022
Facturation électronique : quoi de neuf ?
26/04/2022
Une aide exceptionnelle pour les entreprises de transport routier
25/04/2022
Associations : comment établir des reçus fiscaux pour vos donateurs ?
25/04/2022
Du nouveau pour l’activité partielle de longue durée
25/04/2022
Report en arrière des déficits et utilisation d’un crédit d’impôt recherche
21/04/2022
Les associations doivent déclarer les dons au fisc
21/04/2022
Lancement de France transfert, un service d’envoi de fichiers, simple et sécurisé
21/04/2022
Quand une société est engagée par un salarié agissant comme son mandataire
20/04/2022




© 2009-2022 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD